Dépendance affective

JE FAIS TOUT À LA MAISON : LE SYNDROME DE CENDRILLON !

 

« Je travaillais pendant la semaine et le week-end, je m’occupais de la maison, des courses, du ménage et des enfants, sans compter que je faisais la cuisine, pendant que madame sortait avec ses copines ! Et en plus, elle n’était jamais contente : ce n’était jamais fait comme elle le souhaitait ! », m’explique Marc, qui vient de se faire ‘larguer’ par la femme qu’il ‘servait’. C’est ce que j’appelle le syndrome de Cendrillon : ces hommes qui se transforment en valet, en laquais, en nounou, en cuisinier, en femme de ménage, bref en tout ce qui pourrait acheter l’amour d’une gorgone qu’ils ont choisie pour compagne et qui n’est jamais satisfaite : la mégère pas apprivoisée ! Puis un jour, lassée de tant de servitude, elle part avec un type qui l’utilisera, la fera souffrir et tombera dans le même syndrome, celui de Cendrillon : c’est elle qui fera tout, tout, TOUT, pour qu’on l’aime !

 

Combien êtes-vous, messieurs, à traiter votre femme comme une princesse (vs comme une Reine : une Reine ne fait pas de caprice et est très respectueuse) et à céder à ses moindres caprices et vous faire taper sur la tête parce que ce n’est pas encore assez ? Je vous imagine, dominatrice, me répondre : « Ben quoi, c’est normal qu’il fasse quelque chose dans la maison ! ». Oui, effectivement, quelque chose, mais pas… TOUT ! Et la répartition des tâches, ça vous dit quelque chose ? Un couple est une équipe : celui qui est le plus apte à une tâche ou qui en a le temps fera ce qu’il y a à faire, en bonne intelligence. Mais vous dérapez souvent, par dépendance émotive, pour montrer combien vous prenez soin de l’autre : souvenez-vous, si vous vous comportez en esclave, on vous traitera en tant que tel… et on vous méprisera. ‘Rendre service’ est une chose, ‘se mettre au service’ en est une autre. Et c’est votre mine déconfite, quand vous m’annoncez que l’autre est parti alors que vous faisiez tout, qui me fait sourire : en fait, plus vous exécutiez ses moindres désirs (comme le génie de la lampe !), plus l’autre vous méprisait et au lieu de le/la rapprocher de vous, vous étiez en train de l’éloigner…

 

C’est vite fait d’installer quelqu’un dans une vie d’assisté : le pire, c’est que l’autre n’apprécie même plus tout ce que vous faites et commence à critiquer, au lieu de vous remercier. Vous avez compris que c’est la dépendance émotive qui vous pousse à tout faire pour que l’autre soit bien, enfin soit servi, et votre surprise est grande quand il vous « licencie » comme on se débarrasse d’un laquais. « Elle ne trouvera jamais un bon gars comme moi, qui faisait tout ! », que vous rajoutez. C’est certain que parfois, la dame s’en mord les doigts, car elle se sépare de son mari-à-tout-faire (sauf le sexe : car la madame a mal à la tête !) et se retrouve seule, avec les enfants, une semaine sur deux, mais ne sait pas s’en occuper : les courses, les devoirs, le ménage, le repassage, occuper les enfants pendant les week-ends, mais elle n’a jamais fait ça ! Fini les sorties le samedi soir et le spa avec les copines le dimanche ! Mais elle est encore assez gonflée pour vous appeler au secours et se décharger sur vous, même séparés : irez-vous ?! J’espère que non : laissez-la donc « grandir » avec ses enfants ! Pour vous, être père monoparental, c’est facile, ça faisait un moment que vous vous entraîniez ! Mieux encore, vous n’aurez plus à vous occuper d’elle en supplément !

 

Que diriez-vous de rencontrer une femme/un homme qui apprécie ce que vous faites et qui fera sa part ? Ça va vous faire un choc ! Faites-vous la différence entre maître/valet et co-équipiers ? Souvent, au début, vous faites remarquer à l’autre qu’il/elle pourrait aider un peu plus, puis un jour, fatigué de réclamer, vous prenez les choses en main et vous voilà Cendrillon ! Votre esclavage achète peut-être la paix, mais pas l’amour et très souvent pas le sexe non plus ! Et vous en faites de plus en plus, pensant qu’à un moment donné, l’autre réalisera tout ce que vous avez fait. Raté ! L’autre trouve que vous n’allez pas assez vite, que ce n’est pas assez bien fait et réussi à vous en faire faire plus, toujours plus. La peur de le/la perdre vrillée au ventre, vous galopez dans tous les sens, sans reconnaissance, une œillère de chaque côté pour ne regarder que ce que vous avez à faire : Cendrillon ! Et pas question d’aller au bal : pour le sexe, vous ‘repasserez’ ! D’ailleurs, il y a longtemps que l’autre est aux abonnés absents. De toute façon, vous êtes claqué…

 

Bien sûr, pour ceux qui n’ont jamais vécu cette situation, vous pensez que j’exagère… Que c’est une caricature… Détrompez-vous ! Plusieurs de mes clients l’ont vécu, je l’ai vécu, ce syndrome de Cendrillon ! Je faisais tout à la maison et le père de ma fille n’avait qu’à se consacrer à son travail, à ses sorties avec les copains (je devrais dire ses « bringues » !) et je faisais tout le reste, je payais tout, m’occupais de tout et de notre fille, sachant aussi qu’il me trompait ! Mais il avait perdu le droit d’entrer dans mon lit : faut pas exagérer ! Et quand j’explique à un homme qu’il avait le syndrome de Cendrillon,  il faut voir sa tête au moment où il comprend ce que je veux dire. Et c’est tellement facile de se dire « dans la relation précédente, je faisais tout, dans la prochaine, je ne ferai rien ! ». Allez, allez, ne tombez pas dans la facilité, vous risqueriez de devenir un Trou noir affectif conjoncturel et de faire payer une personne qui ne le mérite pas. Si elle est équilibrée, elle s’enfuira et vous serez passé à côté de la bonne personne pour vous. Ne vaudrait-il pas mieux sélectionner un conjoint ou une conjointe qui participe de la même façon que vous selon ses habiletés ? J’ai vu des femmes bricoler, alors que le conjoint ne sait rien faire de ses dix doigts, ni du reste d’ailleurs ! Alors c’est madame qui se transforme en Cendrillon pour pallier aux failles, à toutes les failles de son compagnon. Entendons-nous bien : monsieur peut préférer cuisiner, pendant que madame joue du tournevis. Mais quand l’un des deux fait tout, Cendrillon se réveille !

 

Homme ou femme, vous n’avez à être l’esclave de personne. Rendez donc votre tablier et comprenez que vous êtes un Roi/une Reine et non la Cendrillon de qui que ce soit. Respectez-vous et on vous respectera, apprenez ce qui relève du service, du statut de coéquipier vs le statut de serviteur ou la servante. Souvenez-vous que l’amour ne s’achète pas et que plus vous servez l’autre, plus il vous méprise, sans aucune reconnaissance. C’est également ce qui arrive avec vos enfants !

 

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

 

Lisez la nouvelle chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez, une fois par jour,  une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter ! Abonnez-vous : www.twitter.com/pascalepiquet

 

 

 

 

Donnez votre apréciation pour cet article...
(94%) (0%) (6%)

Merci de nous aider à faire connaître ce texte...
Copier/coller ce lien dans votre site, blog ou espace web !

Article publié par:
mini
Pascale Piquet
Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux !
Autres articles du même auteur...
  • JE FAIS TOUT À LA MAISON : LE SYNDROME DE CENDRILLON !

Voir tous les articles de cet auteur

Autres...

Autres articles dans: Dépendance affective
Autres articles dans: Dépendance affective
  • JE FAIS TOUT À LA MAISON : LE SYNDROME DE CENDRILLON !
Haut de la page










RECEVEZ
gratuitement

les septs clefs du bonheur !

Inscrivez votre courriel:

Inscrivez votre prénom:



RECEVEZ
GRATUITEMENT
le ebook
"Tout est possible"
de la série
Epanouissement Personnel Master
Remplissez simplement le formulaire ci-dessous
Inscrivez votre courriel:

Inscrivez votre prénom:





Connexion

Vous n'avez pas de compte?
Mot de passe oublié?

Chroniques
Cliquez et regardez cette vidéo...
Christian Godefroy, auteur de la formation audio "Les Secrets de l'Attraction"

U n jour, un millionnaire qui m'a pris en amitié m'a initié aux "secrets du succès". Ma vie a changé du tout au tout.

D'un seul coup.

Au lieu d'être dans l'effort, j'ai déclenché certaines "forces secrètes" qui m'ont littéralement propulsé vers le succès.

Et, le plus invraisemblable, c'est qu'avant je courais derrière ce que je désirais et que dès l'application de ces secrets tout est venu à moi beaucoup plus facilement, comme par magie.

Maison, voiture de luxe, argent, amour, relations, connaissances cachées...

Comment y parvenir vous aussi?

Commencez par débusquer les forces qui vous "tirent en arrière".


"Transformez votre cerveau
en un aimant super puissant"

CLIQUEZ ICI pour la suite...


Devenez mentaliste maintenant !


Rechercher
Calendrier gratuit
Calendrier gratuit à imprimer !
Imprimez votre
calendrier gratuit !


Pour l'imprimer, cliquez sur le mini calendrier et ensuite imprimez ce dernier.
Liens
Archives (24 mois)
Partenaires
Mots-Clés
RSS
RSS
©2007 - 2015 Promalac Marketing - Tous droits réservé.     MaChronique.com - Devenir rédacteur ! | contactez nous


Création site Internet: ConceptionWebDesign.com    •    Référencement & Optimisation: NumericMarketing.com