Voiture Japonaise
Nissan Maxima 2009

Nissan Maxima 2009La Nissan Maxima se refait une beauté en cette année 2009. Il y a une vingtaine d’années, lorsque quelqu’un achetait une Maxima, il achetait le summum du luxe chez Nissan et profitait des dernières technologies en matière de confort et de tenue de route. Puis, apparue en 1993 en remplacement de la Stanza, l’Altima, une voiture un échelon au dessous de la Maxima et qui n’était disponible qu’avec un moteur quatre cylindres. C’est en 2002 que la Maxima se sentit menacée au sommet de la gamme Nissan. L’Altima a reçu le même moteur que la Maxima, avec quelques chevaux en moins, mais également moins chère. La Nissan Maxima 2009 se cherche donc une place entre une Altima très compétente et une marque Infiniti de plus en plus désirable.

Mon premier contact visuel avec cette nouvelle silhouette s’est produit au mois d’août dernier alors que j’étais en Virginie. J’en ai vu une chez un concessionnaire Nissan et la première chose qui m’a frappé c’est ces phares de forme bizarre. Je les trouvais carrément laid. Puis, dernièrement, j’ai obtenu le privilège de l’essayer. Lorsqu’on la regarde de ¾ avant, ces phares accentuent l’effet de mouvement. Je me suis alors concentré sur les subtilités de cette nouvelle silhouette. Ce sont des lignes qu’on apprécie avec le temps. Donc, pas de coup de foudre pour moi! La Nissan Maxima 2009 est offerte en un seul modèle soit la 3.5SV auquel on peut ajouter différents niveaux d’équipements. Mon véhicule d’essai comportait les groupes Privilège et Navigation soit le modèle le plus huppé de la gamme.

L’aménagement intérieur est chaleureux. La sellerie de cuir est de série dans tous les modèles. Le siège est reculé et le volant remonté afin de vous permettre de prendre place facilement. Lorsque vous appuyez sur le gros bouton de démarrage sans clé, le siège et le volant reprennent la place qu’ils occupaient lorsque la voiture a été arrêtée. Les sièges sont confortables et le support latéral est excellent, autant à l’avant qu’à l’arrière. Je considère donc la Maxima comme une confortable quatre places puisque la place centrale arrière n’est pas un endroit où il fait bon s’asseoir. Les sièges avant sont chauffants et celui du conducteur est même climatisé. Avec ses réglages électriques en huit directions, la bonne position de conduite est facile à trouver. De plus, le volant est petit et se prend bien en main. J’adore ce dispositif sans clé de Nissan qui vous permet de ne jamais sortir la télécommande de vos poches. Tout fonctionne à la simple pression d’un bouton lorsque la télécommande est dans votre poche. La majorité des commandes sont à portées de main sauf la commande permettant d’ajuster les miroirs et celle du volant chauffant situées à gauche derrière le volant. L’habitacle est lumineux grâce à ce fameux toit vitré qui donne l’impression de rouler sans toit. Si le soleil frappe trop fort, des couverts motorisés sont présents. Même dans la lunette arrière, un écran protecteur optionnel peut être actionné électriquement. Les matériaux du tableau de bord sont d’excellente qualité. L’affichage est électroluminescent. Les cadrans sont donc illuminés de jour comme de nuit, chiffres blancs sur fond noir avec des touches d’orangé pour les aiguilles et l’ordinateur de bord. C’est clair et net. Même les commandes sur le volant sont éclairées.

L’équipement électronique occupe de plus en plus de place dans les voitures d’aujourd’hui et particulièrement dans les voitures luxueuses comme la Nissan Maxima 2009. C’est ainsi que, en option, un écran tactile de sept pouces sert de navigateur GPS (un peu difficile à programmer mais ce n’est pas la fin du monde!), d’affichage pour le système de son et la ventilation et de moniteur pour la caméra de recul lorsque vous embrayez en marche arrière. Le système Bluetooth est très performant puisque lorsque votre cellulaire est « pairé » avec le système de la Maxima, celle-ci vous reconnaitra chaque fois que vous prendrez place au volant. Je n’ai pas écouté la radio AM mais j’ai trouvé que la FM avait une qualité de son moyenne. Par contre, la radio satellite XM (XM 8 particulièrement, ma nostalgie des années ’80) et la qualité du son provenant des CD était excellente. D’ailleurs, la Nissan Maxima 2009 possède une base de données pour les titres des chansons alors lorsque vous insérez des CD que le système reconnaît, il affiche l’artiste et les titres à l’écran.

Et maintenant, ce que vous attendez tous, la mécanique! Il s’agit d’un V6 de 3,5 litres de la fameuse série VQ produisant 290 chevaux et couplé à une transmission CVT (Continuously Variable Transmission) à rapports continuellement variable. Cette transmission offre un mode manuel à six rapports avec palettes derrière le volant en option. Cette combinaison est performante à condition de connaître le maniement idéal d’une transmission CVT. Pour avoir une accélération franche, il faut appuyer sur l’accélérateur de façon progressive afin que la transmission ne diminue pas le régime du moteur. Sinon, vous aurez l’impression que le moteur n’est pas performant. De plus, pour des accélérations très franches, le mode manuel est l’idéal car vous pouvez alors choisir quand vous changez de rapports à la manière d’une boîte manuelle mais sans embrayage. Les changements de ce mode sont d’ailleurs très rapide. La transmission CVT offre une excellente consommation d’essence mais j’ai remarqué qu’entre 55 et 70 km/h, le moteur émet une vibration déplaisante car le régime moteur est alors très bas. Le freinage est excellent et la suspension, quoique un peu dure, a des effets positifs sur la tenue de route. La rigidité de la caisse a d’ailleurs été accrue par rapport à la génération précédente. Les pneus de 18 pouces de série 45 sont en équipement de série alors que l’on peut obtenir des 19 pouces en option.

En résumé, une bien belle voiture que cette Nissan Maxima 2009. Peut-elle se faire valoir face à l’Altima? Je ne crois pas que l’Altima puisse atteindre le même niveau de luxe même en jouant avec le catalogue des options. Face à la berline Infiniti G37, ce sera plus difficile car la propulsion arrière de celle-ci lui donne un avantage côté tenue de route sportive ce que la traction avant de la Maxima ne peut offrir. La partie n’est donc pas gagnée pour la Nissan Maxima 2009 mais il faut avouer qu’elle a fait beaucoup de progrès au cours des dernières années…

Auto Opinion.ca est entièrement québécois et existe depuis plus de quatre ans. Je réalise l’essai de véhicules neufs grâce à la précieuse collaboration de plusieurs constructeurs automobiles et de quelques concessionnaires de la région de Lanaudière. Je tente de donner une vision différente de celles des chroniqueurs automobiles reconnus. Je compte également sur les commentaires qui sont faits par les propriétaires de ces véhicules et par Monsieur et Madame Tout-le-monde.
Je vous invite donc à vous joindre aux nombreux visiteurs qui visitent déjà chaque jour mon site web. Je le fais par amour de l’automobile et je veux que vous vous sentiez à l’aise sur Auto Opinion.ca, parce que toute opinion est bonne à lire!

www.autoopinion.ca

Donnez votre apréciation pour cet article...
(0%) (0%) (0%)

Merci de nous aider à faire connaître ce texte...
Copier/coller ce lien dans votre site, blog ou espace web !

Article publié par:
mini
Christian Gagnon
Autres articles du même auteur...
  • Essai routier complet: Nissan Maxima 2009

Voir tous les articles de cet auteur

Autres...

Autres articles dans: Voiture Japonaise
Autres articles dans: Voiture Japonaise
    • Essai routier complet: Nissan Maxima 2009
      Haut de la page










      RECEVEZ
      gratuitement

      les septs clefs du bonheur !

      Inscrivez votre courriel:

      Inscrivez votre prénom:



      RECEVEZ
      GRATUITEMENT
      le ebook
      "Tout est possible"
      de la série
      Epanouissement Personnel Master
      Remplissez simplement le formulaire ci-dessous
      Inscrivez votre courriel:

      Inscrivez votre prénom:





      Connexion

      Vous n'avez pas de compte?
      Mot de passe oublié?

      Chroniques
      Cliquez et regardez cette vidéo...
      Christian Godefroy, auteur de la formation audio "Les Secrets de l'Attraction"

      U n jour, un millionnaire qui m'a pris en amitié m'a initié aux "secrets du succès". Ma vie a changé du tout au tout.

      D'un seul coup.

      Au lieu d'être dans l'effort, j'ai déclenché certaines "forces secrètes" qui m'ont littéralement propulsé vers le succès.

      Et, le plus invraisemblable, c'est qu'avant je courais derrière ce que je désirais et que dès l'application de ces secrets tout est venu à moi beaucoup plus facilement, comme par magie.

      Maison, voiture de luxe, argent, amour, relations, connaissances cachées...

      Comment y parvenir vous aussi?

      Commencez par débusquer les forces qui vous "tirent en arrière".


      "Transformez votre cerveau
      en un aimant super puissant"

      CLIQUEZ ICI pour la suite...


      Devenez mentaliste maintenant !


      Rechercher
      Calendrier gratuit
      Calendrier gratuit à imprimer !
      Imprimez votre
      calendrier gratuit !


      Pour l'imprimer, cliquez sur le mini calendrier et ensuite imprimez ce dernier.
      Liens
      Archives (24 mois)
      Partenaires
      Mots-Clés
      RSS
      RSS
      ©2007 - 2015 Promalac Marketing - Tous droits réservé.     MaChronique.com - Devenir rédacteur ! | contactez nous


      Création site Internet: ConceptionWebDesign.com    •    Référencement & Optimisation: NumericMarketing.com